Météo Astrologique Janvier 2020

  • par

Carte Paris le 1er janvier à 00h00

Les principaux mouvements célestes du mois de janvier 2020 :

  • Début du cycle Mercure-Jupiter à 7° en Capricorne le 2 janvier
  • Entrée de Mars en Sagittaire le 3 janvier
  • Sextile Soleil Capricorne-Neptune Poisson le 7 janvier
  • Sextile Mercure Capricorne-Neptune Poisson le 8 janvier
  • Pleine Lune et Eclipse Lunaire le 10 janvier à 20° dans l’axe Cancer-Capricorne. Pleine Lune conjointe à Mercure-Saturne et Pluton.
  • Début du cycle Saturne-Pluton le 11 janvier à 22°40 en Capricorne
  • Uranus redevient direct le 11 janvier à 2°39 du Taureau
  • Entrée de Vénus en Poisson le 13 janvier
  • Entrée de Mercure en Verseau le 16 janvier et Carré Mercure Verseau-Uranus Taureau le 18 janvier
  • Entrée du Soleil en Verseau le 20 janvier et Carré Soleil Verseau-Uranus Taureau le 22 janvier
  • Nouvelle Lune à 4°20 Verseau le 24 janvier au carré d’Uranus en Taureau.
  • Carré Mars Sagittaire – Vénus Poisson le 26 janvier
  • Début du cycle Vénus Neptune en poisson le 27 janvier
  • Carré Mars Sagittaire – Neptune Poisson le 28 janvier

Un début d’année 2020 très intense !

Le 3 janvier, Mars entre en Sagittaire pour 6 semaines. Dernière planète individuelle à quitter le monde sous-terrain du Scorpion, le voilà reparti pour de nouvelles aventures plus réjouissantes.

En Sagittaire (signe de Feu), dans le domicile de Jupiter, Mars s’exprime de façon spontanée, optimiste et aventureuse. Il a soif de voyages, de nouvelles connaissances, il a envie d’ailleurs, de voir de nouveaux horizons. C’est une action tournée vers l’extérieur, une action parfois un peu vagabonde, qui ne sait pas toujours où elle va, mais qui y va ! C’est un Mars idéaliste, fougueux, qui n’a pas vraiment envie de s’occuper des détails pratiques de l’existence. Il préfère jouer, apprendre, découvrir de nouvelles contrées, avoir des échanges philosophiques.

Par ses mauvais côtés, il peut se montrer colérique et impatient, ne supportant pas qu’on le contredise, c’est la figure du guerrier fanatique. Ou il peut opter pour une attitude rigide et conformiste (c’est toujours le risque avec le Sagittaire : son excès de conformisme et son besoin de maintenir une apparence sociale respectable).

En début de mois (le 7 janvier), Mars formera un quinconce avec Uranus : Les actions peuvent être impulsives, et un réel besoin de changements, de liberté, d’indépendance peuvent se faire sentir. Il s’agira de réajuster action et innovation, force et rébellion, et de mettre du neuf dans sa vie en veillant à ne pas tout faire exploser.

Début du cycle Mercure-Jupiter en Capricorne : Le 2 janvier à 7° du Capricorne. (Rappel : Le dernier cycle Mercure-Jupiter avait eu lieu à 9° du Sagittaire le 20 décembre 2018). Cette année, il se forme en Capricorne, conjoint au Nœud Sud.

Mercure et Jupiter en Capricorne, c’est la possibilité d’avoir une pensée concrète et organisée, de mettre de l’ordre dans ses papiers administratifs, de s’intéresser (mercure) à un nouvel enseignement (Jupiter correspond entre autres aux hautes études) dans le domaine du Capricorne (Histoire, Mathématiques, Architecture etc…). Des contrats peuvent être signés. Il peut être question de rendre légitime sa parole par le biais d’écrits etc… Mais le Nœud-Sud n’est pas loin, nous rappelant que tout ce que l’on entreprendra doit nous permettre de nous libérer du passé et de nos vieux conditionnements.

Eclipse LUNAIRE du 10 janvier 2020

C’est un des moments phare de ce début d’année 2020. Le 10 janvier, au moment de la Pleine Lune, le Soleil éclipsera la Lune mettant en relief nos qualités solaires. La volonté et l’égo dominent, au détriment de nos qualités lunaires (nos émotions, nos rêves d’enfants, nos besoins profonds).

La Pleine Lune-éclipse se fera sur les degrés 20° de l’axe Cancer-Capricorne : La lune, isolée en Cancer, fera face (opposition) à un amas planétaire assez intense : Mercure-Soleil-Saturne et Pluton en Capricorne, ce n’est pas rien ! La Lune en Cancer, conjointe au Nœud Nord, aurait bien envie d’un peu de douceur, de cocooner, d’aller vers plus d’intimité et de rêverie. Mais il lui faut encore affronter peurs et angoisses. Les résistances sont réelles, le passé encore trop présent.

Avec l’opposition à Mercure, c’est la communication qui semble dominer cette Pleine Lune-Eclipse. On peut recevoir des nouvelles attendues, mettre ses écrits ou sa parole en avant. Les discussions peuvent être fortes et intenses, rarement tièdes. On peut se sentir assez nerveux, parfois lunatique, en tous cas, il y a de l’agitation dans l’air.

Pluton et Saturne sont également de la partie. Avec l’opposition à Pluton, attention à toute stratégie de manipulation par la parole, et aux tentations de dominer les autres. Les rapports de force sont un des risques de cette Pleine Lune. Ne pas confondre pouvoir et puissance. C’est un aspect très passionnel et propice aux débordements émotionnels en tout genre.

Avec l’opposition à Saturne, mélancolie, solitude et/ou fatigue peuvent se faire sentir. Nos émotions peuvent être malmenées par la présence du froid et rigide Saturne. La Lune en Cancer, en quête de tendresse, peut se confronter à quelques frustrations. On peut se sentir froid, distant, peu enclin à exprimer nos réels besoins. Ou ceux-là sont contrés par une instance extérieure autoritaire qui ne nous autorise pas encore à nous libérer de nos vieilles peurs. La Lune Cancer opposée à Saturne Capricorne, c’est vraiment le combat entre notre enfant intérieur et notre parent intérieur !

Dans le meilleur des cas, c’est l’opportunité de concrétiser certains de nos besoins affectifs, de développer plus de sagesse et de patience. Discipliner nos émotions.

NB : Si tout le monde est touché par l’éclipse d’une façon ou d’une autre, les personnes ayant une planète ou un angle vers le 20ème degré des signes cardinaux (bélier-balance-cancer-capricorne) en ressentiront davantage les effets.

Au moment de la Pleine Lune-Eclipse de ce début d’année 2020, il y aura 6 planètes en signes de terre. Nous sommes bien dans une énergie de construction, de consolidation, de réalisation (comme nous l’indique l’année 2020 = 4 = l’Empereur dans le Tarot de Marseille).

Mais pour aller vers cette nouvelle construction, il nous faut encore et toujours lâcher le passé. Pourquoi ? Parce qu’il y a 5 planètes en Capricorne, signe qui symbolise le passé, les ancêtres, les vieilles structures. Parce que toutes les planètes qui défilent en Capricorne passent sur le Nœud Sud qui représente nos conditionnements, nos habitudes, nos vieux schémas. Et enfin, parce que cette Pleine Lune aura lieu au moment où se formera la conjonction Saturne-Pluton….

Le cycle Saturne-Pluton en Capricorne

Il débutera précisément le 12 janvier 2020. Le dernier cycle Saturne-Pluton avait commencé en novembre 1982 et le prochain commencera en 2053. Il s’agit donc d’un cycle long qui impacte profondément nos consciences collectives. Cette énergie est déjà dans l’air depuis l’entrée de Saturne en Capricorne (décembre 2017) et continuera à se faire sentir pendant quelques temps.

A un niveau collectif : Les étapes du cycle Saturne-Pluton correspondent souvent à des moments de crise au niveau mondial, à des évènements destructifs, à des guerres. On retrouve ce cycle lors de la 1ère guerre mondiale, de la crise de 1929, en 1941 (en plein cœur de la seconde guerre mondiale), ou encore en 2001 lors des attentats de New-York.

C’est un aspect qui parle de deuils, de destructions (Pluton) des vieilles structures (Saturne capricorne). Des murs tombent, on fait table rase du passé. Cet aspect peut donc être associé à des deuils et des traumatismes collectifs.

Le monde tel que nous le connaissons (système politique, administratif) est amené à changer en profondeur. Des ruptures de grandes ampleur liées à des crises économiques, énergétiques, politiques sont légions sous de tel aspect. Avec Saturne, tout ce qui n’est plus viable s’effondre. Et avec Pluton, cet effondrement se fait de façon irrémédiable. Pas de retour en arrière avec Pluton, ce qui est mort le restera.

Les évènements actuels qui s’inscrivent dans cette conjonction : le conflit Usa-Iran, les soulèvements populaires partout dans le monde (Liban, Algérie, France etc..), l’incendie destructeur en Australie, mais aussi tous les mouvements de libération de la parole des femmes envers les violences patriarcales (Saturne en Capricorne représente le Patriarcat).

A un niveau personnel : Saturne et Pluton, ce sont les gardiens du seuil. Ces deux planètes sont associées à l’Ombre que nous portons en nous-mêmes. Les personnes nées avec ces deux planètes en aspect dans leur thème natal ont parfois des tendances dépressives ou connaissent de fortes angoisses, et ils sont amenés au cours de leur existence à déconstruire tout ce qu’ils ont construit afin d’avancer sur leur route, dépouillés de tous faux-semblants.

Au moment de la Pleine Lune-Eclipse du 10 janvier, possible que certains d’entre-nous constatent que de nombreux pans de leur vie se sont effondrés ou qu’ils ont eux-mêmes entrepris des changements radicaux : deuil, rupture, mutation, transformation peuvent être les mots clés de cet aspect. Mais ces changements, qu’ils soient subis ou décidés, sont là pour nous amener vers une route plus authentique, et nous permettre de nous débarrasser de tout ce qui empêchait d’avancer afin de construire de nouveaux murs. Cela ne se fera pas sans peine et sans angoisse, mais la lumière est au bout du chemin pour peu que l’on accepte réellement d’affronter son ombre.

Une seconde partie de mois plus Uranienne

Cette Pleine-Lune-Eclipse du 10 janvier nous demande donc de laisser derrière-nous une part de notre vie (celle qui n’est plus viable bien entendu !) et d’aller de l’avant. Ça tombe bien, car elle a lieu la veille de la reprise direct d’Uranus (le 11 janvier). Uranus, c’est justement la planète qui symbolise l’avenir, la révolution, l’individualisme, la libération. Alors on se branche sur cette nouvelle énergie qui nous porte en avant, on pousse un grand ouf et on avance !!

Entrée de Mercure et du Soleil en Verseau et Nouvelle Lune !

Le 16 janvier, Mercure entre en Verseau, suivi du Soleil le 20 janvier. Et dans la foulée, nous aurons une Nouvelle Lune le 24 janvier à 4°20 en verseau et au carré d’Uranus. De quoi relâcher les tensions accumulées lors des dernières semaines.

Le signe du Verseau symbolise le futur, la modernité, l’amitié, la liberté, la fraternité. Il représente les sciences, les idées d’avant-garde, l’espace, le cinéma, internet, les nouvelles technologies. Au niveau de la personnalité, ce sont les utopistes, les originaux, les humanistes. Ce sont des personnes qui cherchent à développer leur individualité en abolissant les systèmes hiérarchisés et étatisés (Saturne et Jupiter). A ce titre, il représente les révolutions, et l’anarchie.

Les difficultés du Verseau réside souvent dans le suivi et la concrétisation des nombreux projets qui traversent son mental bouillonnant. Il a tendance à vivre dans ses pensées, parfois en étant coupé de ses émotions (c’est un signe d’air : le mental). Cela peut le rendre intolérant et très rigide dans ses idées et croit souvent détenir la vérité. La remise en question n’est pas toujours évidente pour lui.

En amour, la passion n’est pas son fort. Sa préférence va à l’amitié amoureuse qui préserve sa liberté en évitant les liens qui pourraient l’enfermer. Il préfèrera l’union libre car les conventions sociales le rebutent. Sexuellement, il aime abolir les tabous et les préjugés et expérimenter des sexualités non conformistes.

C’est donc dans cet univers Uranien que se baladeront Mercure et le Soleil pendant quelques semaines (respectivement jusqu’au 3 et 19 février). Ils formeront un carré avec Uranus (le maitre du Verseau) les 18 et 22 janvier. Et la Nouvelle Lune du 24 janvier ne fera qu’un seul et unique aspect : le carré à Uranus ! Nous sommes bien dans une énergie de libération. Les sentiments d’inertie ou de lourdeur se relâchent, mais parfois de façon spectaculaire : changements inattendus, comportements imprévisibles, libérer sa parole et dire ce que l’on pense haut et fort (mercure-uranus), s’affirmer avec plus d’autonomie (soleil-Uranus), réveiller des émotions enfouies (lune-uranus).

Il peut y avoir de l’électricité dans l’air autour de cette Nouvelle Lune du 24 janvier, surtout si les tensions se relâchent d’un seul coup. Au mieux, on s’adapte avec rapidité aux évènements ambiants qui seront certainement porteurs de changements. C’est un très bon moment pour prendre un nouveau départ et mettre du neuf dans sa vie.

Vénus et Mars en tension avec Neptune

Le 13 janvier, Vénus entre en Poisson. Elle quitte le monde du Verseau pour s’immerger dans l’immensité des eaux Neptuniennes. Elle a précédé le passage du Soleil et de Mercure en Verseau, et pendant 3 semaines, elle a également pu se libérer de vieilles mémoires relationnelles (voir météo de décembre 2019).

Pendant son passage en Poisson, elle rencontrera le maitre des lieux, Neptune. Ils commenceront leur cycle sur le degré 16°57. Au même moment, Mars, son amoureux, sera en Sagittaire à 16°30 (et formera donc aussi un aspect à Neptune, un carré).

Vénus et Mars pris dans l’étau Neptunien, qu’est-ce que cela peut bien donner ? Dans le meilleur des cas, c’est un aspect qui donne une grande inspiration romantique, un réel besoin d’évasion peut se faire sentir (les signes du Poisson et du Sagittaire représentent les voyages, l’évasion, les grands horizons). Alors pourquoi pas entreprendre un voyage ou partir en week-end avec son amoureux, des amis, de la famille.

Les relations sont douces et tranquilles avec de jolis moments de contemplation à la clé. On fuit une réalité quotidienne ennuyante pour se réfugier dans un univers relationnel sensible et parfois fantasmatique. Car c’est toujours le risque avec Neptune : Ne pas voir la réalité telle qu’elle est et prendre des vessies pour des lanternes. Dès lors, les situations de fuite, les mensonges, les égarements relationnels peuvent être de la partie. On démasque un mensonge, on prend conscience de la fausseté d’une relation. On peut avoir envie de fuir, de prendre le large. Il y a toujours un manque de clarté avec Neptune, on ne sait pas toujours si ce que l’on ressent est réellement en phase avec la réalité. Nous voilà prévenus !

Bon mois de janvier à tous

Sarah. H. Astrologie-Psychologie-Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *